[#23] Calendar Girl Tome 6 : Juin, d’Audrey Carlan


L’histoire : Voilà Mia dans la capitale, Washington, DC. Elle n’est pas très enthousiaste sur sa mission du mois, puisqu’elle doit jouer la compagne de Warren Shipley, un homme âgé et surtout l’un des plus riches businessmans des États-Unis. Elle doit lui servir de faire valoir vis-à-vis des hommes d’affaires qu’il veut approcher.
Mais elle va vite changer d’avis lorsqu’elle est accueillie par Aaron Shipley le fils de Warren.
Aaron est non seulement irrésistible physiquement, raffiné, mais aussi le plus jeune sénateur des États-Unis. À trente-cinq ans, il est riche comme Crésus, célibataire, et fait les couvertures de tous les magazines du pays.
Mia, qui pensait que la politique était un monde ennuyeux, va s’apercevoir qu’il n’y a rien de plus excitant que la démocratie. Et, pourtant, il va lui falloir beaucoup de force et de courage pour surmonter de bien tristes événements. Heureusement, elle sera bien entourée…

Ma note : 3,5/5

« Ce n’est pas Warren Shipley qui m’accueil à l’entrée de sa demeure. L’homme qui se tient en haut des marches en pierre, adossés à la colonne en marbre blanc, semble tout droit sorti du magazine GQ. C’est Aaron Shipley, le sénateur démocrate de Californie. J’ai fréquenté mon lot de beaux gosses au cours de ma vie. J’ai également fréquenté des hommes capable de fendre du bois de leurs mains nues. Cependant, je n’ai encore jamais vu d’hommes qui portent aussi bien un costume. »

Lire la suite

Publicités

[#18] Calendar Girl Mai, d’Audrey Carlan

L’histoire : Le mois de mai est chargé en émotion. Avant de s’envoler pour son nouveau job, Mia passe à Las Vegas où elle rencontre le petit ami de sa soeur lors d’un dîner très officiel chez les parents du jeune homme. Les tourtereaux annoncent leur intention de s’installer ensemble et de se marier. Mia a un peu de mal à digérer la nouvelle. C’est à Hawaï que nous la retrouvons. Elle est engagée comme mannequin pour une célèbre marque de maillots de bain. Angel D’amico veut prouver qu’on peut être belle même si on ne fait pas une taille 34. Il a créé une nouvelle ligne pour les filles ayant des formes, et Mia est son mannequin vedette. En arrivant dans ce lieu paradisiaque, Mia découvre son partenaire mannequin, Tai Nikko, dont le corps musclé et les tatouages tribaux la font immédiatement fantasmer. Son séjour sur l’île risque de ne pas être de tout repos, d’autant qu’elle attend l’arrivée de sa soeur et de sa meilleure amie qui viennent la rejoindre pour une semaine de vacances.

Ma note : 3,5/5

« -Tu es rayonnante, Mia. Je vais aimer te travailler.
Son regard sous-entend qu’il a l’intention de faire bien plus que travailler avec… Zut, qu’est-ce qu’il vient de dire ?
-Tu veux dire travailler avec moi ? je clarifie en haussant les sourcils.
[…]
-Non, ce n’est pas ce que je voulais dire, répond Taï avec un sourire en coin.
Zut, j’ai comme l’impression que ce mois à Hawaï va être une sacrée aventure… »

Lire la suite

[#13] Calendar Girl, Tome 3 : Mars, d’Audrey Carlan

L’histoire : Avant de s’envoler vers sa prochaine mission, Mia fait un petit séjour à Las Vegas où elle retrouve sa soeur et sa meilleure amie. Elle en profite pour aller rendre visite à son père qui est toujours dans le coma. Elle a rendez-vous avec son usurier pour lui remettre le deuxième versement, et cette rencontre n’est pas des plus sympathiques ! Mais la voilà à nouveau dans un avion, direction Chicago, pour y retrouver le bel Anthony Fasano, propriétaire d’un restaurant italien.

Ma note : 4/5

« Mon client entre dans la chambre, « vêtu » d’une minuscule serviette nouée autour de la taille, son corps musclé recouvert de minuscules gouttelettes qui ruissellent sur lui. Ma bouche est sèche, tout à coup, et mon cœur semble avoir cessé de battre, cependant ça ne m’inquiète pas, car c’est plutôt une belle mort, non ? J’ai vingt-quatre ans et j’ai enfin vu la perfection masculine. »

Lire la suite

[#7] Calendar Girl, Tome 2 : Février, d’Audrey Carlan

 

cgfL’histoire : Mia se rend à Seattle où elle sera la muse d’un célèbre peintre français. L’amour sur toile, tel est le titre de l’œuvre du bel artiste avec lequel elle va partager ce mois qui sera riche en émotions. Il faut dire qu’Alec est surprenant dans son travail et qu’il a cette manie si sexy d’utiliser des expressions françaises lorsqu’il s’adresse à Mia.

Ma note : 4/5

« – Tu ne penses jamais à autre chose qu’à ton travail ? je lui demande alors qu’il s’agenouille devant moi.
– Tu me demandes si j’ai envie de t’embrasser à t’en couper le souffle ? Ou si je meurs d’arracher ton t-shirt pour sucer les pointes de tes seins jusqu’à ce que tu me supplies de te faire l’amour ?
– Me faire l’amour ? je ricane malgré les fourmillements qui naissent entre mes jambes.
– Bien sûr, chérie, les Français font l’amour. Mais il y a bien des manières de faire l’amour. Ça peut être dur, rapide, lent, tendre. J’ai l’intention de te faire toutes ces choses durant de nombreuses heures. Mais pas maintenant. Maintenant, nous devons travailler. Nous nous amuserons plus tard. »

Lire la suite

[#4] Pour un soir seulement, Journal (sexuel) d’une ex petite moche, de Thomas Raphaël

pour-un-soir-seulement

L’histoire : Julie doit subir une grave intervention chirurgicale et elle risque de ne pas se réveiller. La veille, elle modifie son annonce sur un site de rencontres. Son « pour la vie » devient « pour un soir seulement ». En moins de deux heures, elle reçoit 154 messages. Du jamais vu. Elle décide alors de repousser l’opération indéfiniment…

Avec humour et fantaisie, le journal de Julie raconte l’histoire d’une métamorphose grâce à la découverte du désir.

Ma note : 2,5/5

12498477_10209688541793609_1514933466_n

« Je leur ai dit que j’étais vraiment contente d’être venue, et Jérémy m’a demandé si j’étais ironique ou pas.
Je lui ai répondu que l’ironie était mon Prozac à moi, et je ne crois pas qu’il ait compris non plus. »

Lire la suite

[#3] Calendar Girl Tome 1 : Janvier, d’Audrey Carlan

16344080_10211775208435569_204051141_n

L’histoire : Mia vit seule avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle veut devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte 1 million de $ qu’il perd et ne peut rembourser. Le prêteur sur gages l’expédie dans le coma. Mia doit assumer la dette de son père sous peine que sa petite soeur et elle subissent le même sort. Elle deviendra escort. Un contrat mensuel de 100 000 $.

12 hommes, 12 villes, 12 rencontres, 12 livres… des scénarios qui se croisent, se recroisent et se décroisent.

Ma note : 4/5

12721559_10209688453991414_1357940061_n

« – Tu travailleras au mois, c’est le seul moyen de gagner autant d’argent, dit-elle. […] Tu rejoindras le client où qu’il soit, et tu joueras le rôle qu’il veut pendant un mois. Mais attention ma poupée, je ne vends pas de sexe. Si tu couches avec eux, c’est parce que tu en as envie, et crois-moi, quand tu verras les hommes que j’ai sur liste d’attente, tu réfléchiras à deux fois avant de refuser. »

Lire la suite

Je peux très bien me passer de toi, de Marie Vareille

15491512_10211342813985978_1827576397_o

L’histoire : Chloé, 28 ans et Parisienne jusqu’au bout des ongles, enchaîne les histoires d’amour catastrophiques. Un jour, elle conclut un pacte avec son amie Constance. Chloé devra s’exiler en pleine campagne avec l’interdiction d’approcher un homme et réaliser son rêve de toujours : écrire un roman. Constance, incorrigible romantique, s’engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu. De Paris aux vignobles du Bordelais en passant par Londres, cet étrange pari entraînera les deux amies bien plus loin que prévu… Réussiront-elles à tenir leur engagement?

« -Tu sais quoi Constance, tu as raison. Il faut qu’on se mette un bon coup de pied aux fesses toutes les deux. On devrait s’automotiver pour faire ce qu’on a à faire, au lieu de parler dans le vide.
-C’est à dire?
-C’est à dire qu’on va se challenger l’une l’autre, se donner des défis, pour arriver à nos objectifs.
-Dis donc, j’ai l’impression d’être à un séminaire d’entreprise… ce serait quoi, tes défis pour moi?
Ses yeux pétillaient de malice.
-J’en ai deux: un, tu dois coucher avec un inconnu le premier soir avant le 30 juin; deux, tu dois tenter ta chance avec Tristan Grant au mariage de ton cousin, quitte à te prendre le râteau du siècle.
J’ai rigolé bêtement mais je me suis arrêtée quand j’ai réalisé que Chloé, elle ne rigolait pas du tout. C’était débile ces défis, mais elle n’avait pas tout à fait tort. j’avais peut-être besoin qu’on me secoue un peu les puces si je ne voulais pas mourir vieille fille. »

Ma note : 4/5

12721559_10209688453991414_1357940061_n

Lire la suite