Alexandra Gonzalez

Alexandra Gonzalez

Suite à la lecture de Remember, j’ai eu le plaisir de pouvoir échanger avec Alexandra Gonzalez et de lui poser quelques questions!

Merci beaucoup à toi Alexandra pour avoir bien voulu répondre à toutes mes questions!

– Bonjour Alexandra Gonzalez, vous êtes dernièrement l’auteur de « Remember ». Pourriez-vous nous dire quelques mots sur vous? Bonjour, je m’appelle Alexandra Gonzalez, j’ai 32 ans et je suis une passionnée d’écriture.

– Quel a été votre parcours avant l’écriture? Je suis titulaire d’un diplôme d’art graphique. Mais je n’ai jamais exercé de métier en rapport.

– Pourriez vous nous raconter comment vous avez commencé à écrire? (Quand, pourquoi, qu’est ce qui vous a donné envie,…) J’ai commencé très tôt en voyant ma mère écrire sur sa vieille machine à écrire. J’ai toujours eu beaucoup d’imagination. Adolescente, j’écrivais des fan fictions pour mes copines. Puis il y a deux ans, je me suis lancée avec une petite histoire intitulée : « Jusqu’à ce que la mort nous sépare. » Une Romance fantastique que je n’ai jamais fini, mais qui m’a donné l’envie d’essayer et au fur et à mesure, j’ai pris confiance en moi et me suis lancée dans l’aventure avec Jeu d’acteur.

– « Remember » n’est pas votre premier roman, pouvez vous nous faire un court résumé de vos autres œuvres?

  • Jeu d’acteur : Ce roman en trois tomes raconte une histoire d’amour entre une jeune femme française et un acteur américain rencontré à Paris lors d’une convention sur une série.
  • 24 Heures : La tumultueuse rencontre entre Deva, jeune femme au bord de la rupture émotionnelle et un jeune inconnu aventureux et un tantinet mystérieux.

– A quel moment avez vous décidé de publier votre premier livre? Qu’est ce qui vous en a donné envie? J’ai simplement voulu savoir si ce que j’écrivais pouvait plaire ou non.

– Comment procédez-vous pour écrire vos livres? Établissez-vous un plan ou vous laissez vous guider par votre inspiration? Je manque horriblement d’organisation donc, je dirais plus au feeling. Il m’arrive de faire des fiches personnages ou d’écrire des notes sur un tableau, mais rien de bien établi.

– Avez-vous un moment dans la journée où vous préférez écrire? Un lieu? Je préfère écrire tôt le matin, c’est à ce moment où mon cerveau carbure le plus. Cela dit, j’écris quand même toute la journée, un casque audio sur les oreilles avec de la bonne musique, assise à mon bureau…

– D’une manière générale, combien de temps vous faut-il pour écrire un livre? Cela dépend vraiment de l’inspiration et du moral. Pour être plus précise, je dirais entre 3 et 9 mois.

– A qui faites vous lire vous œuvres en premier? La première personne à me lire est mon amie Sylvie ensuite, j’ai une joyeuse troupe de copines qui s’en chargent pour me donner leur avis.

– Hormis la sortie du tome 2 de Remember, avez-vous d’autres projets d’écriture? Pouvez-vous nous en parler? Oui. Je suis en train de réfléchir à un nouveau roman. (En un seul et unique volume cette fois-ci.). J’ai même d’ailleurs déjà écrit quelques lignes. Ce sera l’histoire d’un jeune homme un peu volage qui fera la rencontre d’une jeune femme un peu particulière. (Jusque-là rien d’original…) Je pense l’appeler : « Du bout des doigts. » Voilà, je n’en dirais pas davantage.

– Votre roman « Remember », comme vos autres romans, est auto-édité. Est-ce un choix? Oui. J’ai commencé en maison d’édition, mais après une très mauvaise expérience, je peux dire que c’est un choix.

– Passons maintenant aux questions sur votre livre Remember, sorti le 20 novembre 2015. Pour les lecteurs qui ne le connaissent pas encore, pouvez vous nous le présenter en quelques mots ? Tout d’abord, ce roman parle d’amitié, d’amour entre trois jeunes gens. Deux frères et leur amie d’enfance. C’est un triangle amoureux qui dévie sur du drame, de l’érotisme, de la violence et un soupçon de thriller.

– Comment vous est venue l’idée d’écrire ce roman? Sincèrement, au départ, je me suis inspirée d’une série télévisée. Du moins d’une thématique importante : l’attirance que les femmes éprouvent pour le mauvais côté des hommes, jusqu’à tomber amoureuse de vampire suceur de sang et simple meurtrier sans âme. Là, est né le personnage le plus apprécié du livre : Reed. Je voulais qu’on le déteste pour mieux l’aimer en creusant plus profondément. Ensuite, j’ai laissé libre cours à la logique…

– Vous êtes vous basé sur des faits réels ou est-ce une fiction à part entière? Tout est que fiction sortie de ma petite tête.

– Les sujets comme la maltraitance, la pédophilie, sont-ils des sujets qui vous tiennent à cœur ? Certains passages ont-ils été difficiles à écrire pour vous ? Oui ce sont des sujets qui me tiennent à cœur. Les passages de viol et pédophilie m’ont été très pénible à écrire, effectivement, mais je ne voulais aucune censure. Fermer les yeux sur ces actes horribles arrivant chaque jour, chaque heure, ne sert à rien. Nous ne vivons pas chez les bisounours. Les mettre en évidence peut être choquant et je sais que cela a choqué, mais c’était fait pour… âmes sensibles s’abstenir.

– Le personnage de Lucas est très sombre. Que pensez-vous de lui ? Lucas est un personnage haut en couleur… sombres… Après : No comment !!!

– En ce qui concerne Cara et Reed, devons nous craindre pour leur couple dans le tome 2 ? Ah ! Ah !… Très bonne question. Pour avoir la réponse, il faudra lire le Tome 2 …

– En parlant du tome 2, avez vous déjà une date de publication? Pouvez-vous nous donner quelques informations sur ce tome 2 ? J’ai une date de publication que je garde pour l’instant secrète tant que le livre n’est pas finalisé. Ce tome 2 sera bien plus sombre que le premier, il faudra oublier le côté romance. Il y aura beaucoup moins de scène érotique aussi. La narration passe de la troisième personne à la première personne du singulier. Par les points de vues des trois protagonistes : Lucas, Cara et Reed. (Avec quelques surprises…). Nous avons vécu leurs retrouvailles d’un point de vu extérieur, nous allons vivre la suite de leurs aventures de l’intérieur. Voilà, ce que nous réserve ce deuxième et dernier tome.

Cette interview se termine ici. Merci beaucoup Alexandra Gonzalez et merci de m’avoir accorder du temps pour répondre à ces questions.

Si vous souhaitez suivre son activité, vous pouvez vous rendre sur sa page Facebook ICI.

Publicités