Olivia Lapilus

olivia-lapilus 

Il y a de cela quelques mois, j’ai lu « Le Voyageur Bleu » d’Olivia Lapilus, que j’avais véritablement apprécié. J’ai eu l’immense plaisir aujourd’hui d’échanger  quelques mots, et quelques questions, avec l’auteur. Je vous laisse découvrir ici ses réponses…! Un grand merci à elle de m’avoir accordé du temps et merci également Olivia pour ta gentillesse et ta disponibilité 🙂

– Bonjour Olivia, pour les lecteurs qui ne te connaissent pas, peux-tu te présenter en quelques mots? Je suis Olivia Lapilus, originaire de la Guadeloupe et Lilloise d’adoption depuis 1 an et 5 mois. J’ai décidé de changer de voie professionnelle et de tenter de réaliser un de mes rêves, publier mes histoires afin de les partager avec les autres, d‘où ma venue en métropole. Je suis une lectrice compulsive. J’ai toujours un livre et un carnet dans mon sac et j’aime beaucoup aller au cinéma (mes meilleures idées émergent quand j’y vais!).

Depuis combien de temps écris tu? J‘écris depuis l’adolescence, le plus souvent c’était des histoires inachevées. Je cherchais mon style, mon genre de prédilection.

Quel a été pour toi le déclencheur? Ce qui t’as donné envie de coucher tes idées sur le papier? Je ne sais pas vraiment s’il y a eu un déclencheur. C’est plutôt que j’avais beaucoup d’idées dans la tête et il fallait que ça sorte.

L’écriture pour toi est-elle un « passe temps » ou un travail à temps plein? Il y a eu un moment où c’était un passe temps. C’était avant que je ne sois publiée. Maintenant que je le suis c’est pour moi un travail même si je ne peux pas m’y adonner toute la journée mais le soir je m’y dédie. C’est toujours un plaisir mais je le vois plus comme un métier maintenant.

Tu travaille donc à côté la journée. Souhaiterais tu en faire ton métier? Vivre de ta passion…? Non je ne pourrais pas parce que le métier auquel je me prépare est aussi une passion. Et j’ai pour ambition de faire les deux.

Quelles sont tes influences littéraires? Tes livres, tes auteurs préférés…? J‘ai vraiment commencé à apprécier le genre fantastique avec Sherrilyn Kenyon (auteur du « Cercle des Immortels, Ndlr). Je suis une fan inconditionnelle de Jane Austen et de Jane Eyre de Charlotte Brontë. Côté français, le Horla de Maupassant m’a beaucoup marqué, sûrement à cause de l’atmosphère un peu fantastique. J’aime également beaucoup Guillaume Musso et Sophie Jomain.

Le Voyageur Bleu est-il ton premier roman? Le premier publié, oui. Mais j’en ai d’autre dans mes tiroirs ;).

Sais tu déjà quand paraîtra le tome 2? Oui, courant 2017. La maison d’édition (Anyway Edition) annoncera la date.

– En ce qui concerne tes autres projets, peux tu nous en parler? Actuellement, j’écris le tome 3 du Voyageur Bleu qui avance bien. J’ai un manuscrit en cours de bêta-lecture, il s’agit d’une histoire fantastique que, à terme, j’aimerais soumettre aux maisons d’édition. J’ai pour projet ensuite de reprendre une histoire qui me titille depuis des mois et qui sera de la fantasy. J‘aimerais également m’essayer à écrire un conte.

Combien de temps as tu mis pour écrire le premier tome du Voyageur Bleu? Et le second? Deux ans. Je n’avais pas d’échéance et j’ai pris mon temps. Le Voyageur Bleu tome 1 a pendant deux ans changé plusieurs fois dans l’histoire, le genre. Au début c’était une histoire fantastique. Pareil pour le second tome. Je l’ai écrit juste après avoir fini le tome 1 car à l’époque quand je cherchais une maison d’édition, certaines demandaient à ce que le 2 soit commencé ou fini ou la trame complète.

– En parlant de maison d’édition, le parcours pour te faire éditer a-t-il été difficile? J’ai eu beaucoup de refus voire pas de réponses du tout mais j’ai persévéré. J’ai surtout choisi des maisons d’éditions qui demandaient un envoi par mail plutôt que papier car ça devient vite coûteux…

Parlons maintenant un peu plus en détail de ton roman, le Voyageur Bleu. Peux tu nous en parler en quelques lignes? La planète Catiopé est sous le règne d’un homme prêt à tout pour conquérir des territoires en privant son peuple de liberté et en ôtant l’âme de certains qui sont pourvu de dons. Un jour son trône va être menacé. Son oracle va lui annoncer une prophétie qui va le placer devant un choix abject qu’il ne va malheureusement pas refuser de prendre. Le Voyageur Bleu c’est l’histoire de destins qui s’entremêlent et de rêves de liberté.

L’univers du Voyageur Bleu est plutôt complexe, riche et original. Comment te sont venues tes idées? As tu fait un plan pour les organiser? Des recherches? J’ai tâtonné pour trouver la direction que prendrait cette histoire. Elle avait commencé comme une histoire fantastique mais je n’arrivais pas à aller plus loin. Donc à l’époque, il n’y avait pas de planète Catiopé, cela se passait sur Terre au Moyen-Age. J’avais beaucoup de mal à avancer. J’ai dû mettre cette histoire de côté. Puis j’ai eu un flash d’une scène qui se passera normalement dans le dernier tome qui se déroulait sur une planète et j’ai enfin compris où je devais aller. Je ne fais pas de plan au début de mes romans, je ne détermine rien pas même le nombre de personnages. J’écris et ce n’est que plus tard que je me pose et commence à planifier les scènes. J’écris de manière très déconstruite. Le plus souvent le début change de place, etc. Pour le Voyageur Bleu je n’ai pas fait de recherche. Le fait d’avoir créé un monde m’a permis de laisser cours à mon imagination. Cependant, j’en fait pour mes autres histoires.

– T’es tu inspiré de personnes réelles pour tes personnages? Pour les personnages consciemment non mais je dirais que certains prennent leurs traits de caractère plutôt dans tout ce que je peux voir, entendre. Mais en tout cas pas dans mon entourage proche à part pour un personnage. Celui de Malias je me suis inspirée de ma mère 🙂.

– Très bel hommage. L’intrigue du tome 2 se déroulera t-elle sur Catiopé ou sur Terre? Ou même les deux? Ah bonne question! 😉 Il y aura un peu des deux.

Pouvons nous espérer qu’Anir, Anistos et Abalone soient réunis dans le même monde? Et bien je l’espère!

– Tout comme nous! Et pour nos fans de romance…y aura t-il une romance entre Abalone et l’un des deux garçons? Alors pour tout te dire je ne sais pas vraiment, mais il y a des chances. Toutefois, parfois mes personnages me font changer de direction et me surprennent. Dans le tome 3 il y a une romance que je n’avais pas envisagé et qui se dessine doucement.

Anir est un personnage plutôt sombre. Etait ce un choix délibérer de ta part? Plus j’avançais et plus il me semblait naturel de le construire ainsi par rapport à tous les manques qui jalonnent sa vie. Je vois sa part sombre, sa colère comme légitime.

Si ton roman devait être adapté au cinéma, quels acteurs verrais tu pour Abalone, Anir et Anistos? C’est une question difficile parce que quand je décris mes personnages je ne pense jamais à un acteur. Je crois même que si j’avais la chance de voir cette histoire sur le grand écran je préférerai que ce soit de nouveaux visages, pas encore connus.

Pour terminer, souhaites tu dire quelque chose à nos lecteurs? J’aimerais leur dire à bientôt je l’espère à travers Le Voyageur Bleu 😉 mais surtout leur dire que partager mes histoires avec eux est un grand bonheur et que je souhaite le faire longtemps car j’en ai encore beaucoup!

Merci beaucoup à toi Olivia pour tes réponses, nous te souhaitons une bonne continuation dans tous tes projets et attendons avec impatience ce second tome du Voyageur Bleu!

Retrouvez dès à présent :

  • ma chronique sur le roman d’Olivia Lapilus : cliquer ICI
  • le site web d’Olivia Lapilus : cliquer ICI
  • le compte Instagram d’Olivia Lapilus : cliquer ICI
  • la page Facebook d’Olivia Lapilus : cliquer ICI

 

Publicités