[#29] Les Insurgés Saison 1 : Conquête, d’Elle Kennedy


L’histoire : Hudson Lane est la demi-soeur du leader des Souverains qui ont pris le pouvoir et instauré la loi martiale. Son frère a décidé de la marier à son second, ce qu’elle ne veut même pas envisager. Elle s’enfuit et risque la mort pour cette désertion.
Dans sa fuite effrénée, elle croise le chemin de Connor Mackenzie qui a pris la tête des Insurgés. Elle ne peut lui révéler sa véritable identité.
Entre ces deux-là naît une attirance immédiate, mais Connor n’est pas tout à fait prêt à accueillir une inconnue dans son groupe et Hudson va devoir lutter pour se faire accepter.
Elle découvre ce que c’est que de vivre avec les Insurgés, les difficultés et les dangers du quotidien.
Elle découvre aussi les histoires terribles qu’ont vécues ses nouveaux compagnons à cause des Souverains, en particulier celle de Connor et de sa famille.
Mais son terrible secret va finir par être découvert, sa situation au sein des Insurgés est devenue plus que précaire. Connor va-t-il accepter qu’elle reste parmi eux ?

Ma note : 3,5/5

« – Alors, qu’est-ce que tu veux ? demande Connor en la regardant dans les yeux, embrasant son sang de nouveau. Dis ce que t’as à dire pour qu’on puisse se tirer, gronde-t-il d’un ton agacé.
– Je… Je…
– Allez, crache le morceau, chérie.
Elle ouvre la bouche et se déteste aussitôt d’avoir l’air si désespérée.
– Emmenez-moi avec vous. »

Mon avis : Si vous me suivez un peu sur le blog, vous savez que j’aime la romance, le fantastique, et également les dystopies. Si certains genres se mélangent aisément, d’autres sont mariés de manières beaucoup moins fréquentes. C’est le cas pour la romance, plus particulièrement la New Romance, et la dystopie. Honnêtement, je n’ai jamais lu de roman mélangeant ces genres et je dois dire que j’étais plutôt curieuse de voir ce qu’il en était de ce livre, qui proposait une histoire  dystopique puisque l’intrigue se passe dans un monde totalement différent de ce que l’on connaît, le tout avec une bonne dose de new romance.

Ici, l’on découvre Hudson, une jeune femme qui a fuit la ville et le contrôle tyrannique de son frère qui voulait la marier avec un homme des plus abjects. Cependant, elle ne s’attendait pas à ce que la vie hors de la ville soit aussi difficile, et elle comprend rapidement que seule, elle ne s’en sortira jamais. Elle doit faire partie d’un groupe pour survivre. Un soir dans un bar où elle se pose quelques instants, une bagarre éclate et l’un des groupes fait clairement la différence. Elle comprend alors que c’est parmi eux qu’elle doit s’intégrer et demande la protection de Connor. Mais Connor fait partie des Insurgés, cette bande de rebels qui lutte contre la dictature du Conseil Mondial, et Hudson, elle, est la sœur du leader des Exécuteurs, leader que Connor rêve de tuer. Hudson choisit alors de cacher sa véritable identité. Parmi ce petit groupe d’insurgés, elle apprend la façon de vivre de ces derniers, dont la vie est si rude qu’ils ne se privent de rien et goûtent à chaque plaisir de la vie. En compagnie de Connor, qui l’attire de plus en plus, Hudson expérimente tout cela. Mais les mensonges d’Hudson vont la conduite à des situations bien périlleuses. Entre mensonges et doutes, entre plaisirs et amour, Hudson et Connor nous emmène dans une aventure hors du commun.

« Dominik a changé, tout comme l’ambiance à la caserne. Même l’atmosphère de la cité a changé. Toutefois, Hudson comprend que même avant ça, elle ne vivait qu’une moitié de vie, car on ne lui avait jamais permis de goûter au plaisir qu’elle ressent maintenant. »

Je dois dire que le côté dystopique du roman m’a énormément plu. Le Monde, le milieu dans lequel les personnages évoluent est très différent du celui que nous connaissons actuellement. En effet, l’histoire se passe des années après notre ère, tout à été détruit, le seul point de civilisation restant est une seule et unique ville où siège le Conseil Mondial, et où les habitants suivent les règles de ce dernier. Dans cet endroit, tout n’est qu’injustices et inégalités, mais la plupart des gens y vivent car ils y jouissent d’un certain confort, et pour ne pas être hors la loi. Par contre, au delà des murs de la ville, les habitants se battent, aussi bien pour manger que pour survivre. J’imagine aisément que notre monde actuelle puisse devenir ce monde dans des dizaines et des dizaines d’années, et c’est en cela que j’ai trouvé l’univers intéressant : il est totalement réel et il est très facile de nous y projeter, ce qui rend l’histoire beaucoup plus attrayante.

En ce qui concerne les personnages, je les ai adoré! Hudson est un sacré petit bout femme, forte, avec un caractère bien trempé, elle sait se défendre et utilise son esprit à bon escient. Quant à Connor, il a du vécu en terre Insurgée, son passé est plutôt difficile et un terrible événement l’a contraint à être la personne qu’il est aujourd’hui, autoritaire, froid et solitaire. Cependant, il est d’une loyauté sans faille et donnerait sa vie pour ses compagnons de route. D’ailleurs, pour parler de ces derniers, ils sont aussi très attachant, chacun ayant un trait de caractère bien à lui et son importance dans la vie au camp.

« – Je veux que tu m’apprennes.
– T’apprendre quoi ?
– Comment lâcher prise. Comment arrêter de lutter pour commencer à ressentir. Comment prendre du plaisir. »

Je voudrais cependant revenir sur un point essentiel du roman : le côté new romance, c’est à dire érotique. Et pour le coup, ce roman est très très très chaud!! J’ai lu pas mal d’avis sur ce livre où il est écrit que les scènes de sexes sont tout à fait malsaines, mais je ne suis pas d’accord. Alors oui, elles occupent une – trop? – grosse partie de l’histoire (à tel point que je me suis demandé quand l’histoire allait vraiment commencer), elles sont carrément hot, et pas toujours très catholiques, mais je ne leur ai rien trouvé de réellement vulgaires. Et puis il faut les remettre dans le contexte : les héros vivent dans un monde dévasté et où survivre est plus que compliqué, ils jugent donc nécessaire de pouvoir se faire plaisir lorsqu’ils en ressentent le besoin et ce sans aucune limite et de n’importe quelle manière, y compris sexuellement. Honnêtement, j’avoue avoir eu chaud en lisant quelques passages 😉 mais je ne les ai pas trouvé plus « trash » que certains passages de « Cinquante nuances de Grey » ou autre, et une fois passé ces passages, l’histoire se met réellement en marche et je l’ai trouvé plutôt prenante.

J’ai donc un avis plutôt positif pour ce roman, malgré la présence de nombreuses scènes de sexe. L’histoire, l’intrigue, à su être suffisamment intéressante et additive pour me permettre de passer au dessus de ces scènes. Un roman qui se laisse lire facilement, où l’écriture est fluide. J’espère confirmé mon avis avec la lecture du second tome, mais la série semble prometteuse!

« – Il y a une dernière règle, annonce Connor. Le jour où l’un de nous deux ne sera plus intéressé par le sexe, on u met fin. Sans dispute et sans larmes. On se serre la main, et la vie continue. »

Publicités

2 réflexions sur “[#29] Les Insurgés Saison 1 : Conquête, d’Elle Kennedy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s