[#11] Les Enfants du Temps : Lunasa, de Marie Lergenmüller

Attention : ce tome fait parti de la saga « Les Enfants du Temps ». Si vous ne connaissez pas cette merveilleuse série, je vous conseille de lire ma chronique du premier tome en cliquant sur le lien suivant : Les Enfants du Temps : Indécise.

L’histoire : 2020, mois de Lunasa. Cinq ans après les évènements qui ont mis fin à la malédiction de leurs proches, Sean et sa sœur se retrouvent à l’occasion d’un jour spécial. Entre révélations inattendues, réapparitions surprenantes et un final souhaité par tous les lecteurs, Marie Lergenmüller apporte une touche finale à sa saga « Les Enfants du Temps », en nous livrant les ultimes secrets de ses héros. Entre Irlande et Ecosse, laissez-vous embarquer pour un dernier voyage en terres celtiques en compagnie des personnages qui ont conquis de nombreux lecteurs.

Ma note : 4/5

« Sean, mon frère, à présent que nous sommes enfin délivrés de cette malédiction, il est temps pour moi de te dire la vérité. J’aurais du le faire avant, mais je ne pouvais pas. Peut-être étais-je trop lâche? Peut-être t’en voulais-je? Nul ne peut le dire, et après tout, qu’importe. Ca ne changerait rien. Toutefois je regrette de ne pas t’avoir dit la vérité il y a bien longtemps, pour éviter cette culpabilité qui t’as poursuivi pendant des décennies. – Brendan« 

Mon avis : Malgré sa sortie il y a de cela plusieurs mois (novembre 2016), et malgré mon amour pour cette série, j’ai tardé à commencer cette dernière novella et je sais aujourd’hui exactement pourquoi : je n’avais aucune envie de dire définitivement « aurevoir’ à ces héros que j’ai tant aimé suivre.

Les personnes qui suivent mon blog depuis quelques temps savent à quel point j’affectionne cette saga celtique ainsi que ses personnages! Quel plaisir donc de retrouver Sean, Aisling, Kathleen, Connor et les autres pour ce dernier livre! Ce n’est d’ailleurs pas un roman proprement dit, dans le sens où les héros ne vivent pas une nouvelle aventure, mais ici, plusieurs personnages viennent simplement nous raconter leur vie, l’évolution de cette dernière, cinq ans après la fin de la malédiction qui a touché toutes ces familles. C’est ainsi que nous retrouvons dans un premier temps Sean, découvrant une vérité à laquelle il pensait ne jamais avoir à faire face et se demandant s’il doit ou non cacher cette dernière à sa femme, Aisling. C’est ensuite au tour de Meghan de nous parler, et ainsi de suite, chacun nous révélant une partie de ce qu’est devenue leur vie à présent. J’ai trouvé cela vraiment intéressant de savoir ce qu’il était advenu de ce petit monde que j’ai tant aimé suivre au cours de leurs péripéties, de voir que tout allait finalement plutôt bien pour eux, et j’ai vu cette dernière novella comme un adieu des personnages aux lecteurs, et du lecteur aux personnages.

« Tu es revenue pour lui. Parce que tu as eu beau te mentir, tu as eu beau te convaincre que c’était la meilleure chose à faire, le meilleur choix, pour lui comme pour toi – plus pour toi pour être honnête -, tu ne l’as jamais oublié. Tu n’as jamais cessé de l’aimer. Il n’est jamais sorti de tes pensées, il a continué de vivre en toi jusqu’à ce qu’enfin, tu acceptes la vérité et que tu t’autorise à laisser parler ton cœur. – Meghan« 

Ce qui m’a également plu, c’est le fait que même si la plupart de mes questions ont trouvées leur réponse, quelques unes restent encore en suspend, certains personnages sont encore entouré d’une aura de mystère et l’on peut, du coup, imaginé ce que bon nous semble. C’est le cas de Cathal par exemple, personnage dont l’on sait peu de choses mais qui est toutefois un personnage important et haut en couleur. J’ai d’ailleurs une bonne nouvelle à ce sujet, puisque ce dernier fera finalement l’objet d’un nouveau roman pour Marie Lergenmüller, d’ici deux années, lorsque l’auteur aura terminé ses projets en cours. De quoi me ravir donc, ainsi qu’un grand nombre de lecteurs!

J’ai donc finalement laissé Sean, Aisling, Kathleen, Connor, Lukas et les autres, non sans une petite pointe de tristesse. Ces héros que j’ai pris plaisir à imaginer, accompagner, et que j’ai tant aimé vont très certainement me manquer! J’attends avec impatience des nouvelles de notre mystérieux Cathal, une manière comme une autre de prolonger l’aventure merveilleuse qu’est « Les Enfants du Temps »…!

« Anam-Charaid. L’expression gaélique pour désigner des âmes sœurs. Juste à côté, Connor a fait graver nos deux noms. […] Autrefois, c’est Lachlan qui a sauvé Moira d’un destin terrible. Mais c’est toi qui m’as sauvé de cette vie sans but que je vivais avant de te rencontrer. Leur histoire ne s’est peut être pas bien terminée, mais ils se sont aimé passionnément. Nous n’aurons pas le même destin, mo chridhe, je te le promets. – Kathleen et Connor« 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s