Parallon Tome 1, de Dee Shulman

parallon,-tome-1-3111192

L’histoire : L’amour fou existe, il n’est pas de ce monde.
Un gladiateur romain qui ne connaît pas la peur et une jeune fille du XXIe siècle, insouciante et rebelle. Deux mille ans les séparent, un mystérieux virus va les réunir…
152 après J.-C. : Au sommet de sa gloire, Sethos Leontis, redoutable combattant de l’arène, est blessé et se retrouve aux portes de la mort.
2012 après J.-C. : Élève brillante mais à problèmes, Eva a été placée dans une école pour surdoués, une vie qu’un incident dans un laboratoire de biologie fait basculer à jamais.
Un lien extraordinaire va permettre à Sethos et Eva de se rencontrer, mais il risque aussi de les séparer, car la maladie qui les dévore n’est pas de celles qu’on soigne, et leur amour pourrait se révéler mortel…
Leur passion survivra-t-elle à la collision de deux mondes ?

« La seule femme dans Londinium qu’il ne peut pas avoir et c’est elle qu’il choisit ! Seth ! Tu veux vraiment mourir ? Oh, je sais ! Tu as reçu trop de coups sur la tête et ton cerveau a cessé de fonctionner. Laisse tomber. Aucune femme ne vaut une condamnation à mort. « 

Ma note : 2/5

12498477_10209688541793609_1514933466_n

Mon avis : Ce roman était depuis un très long moment dans ma pile à lire et je dois dire que je l’en ai sorti sur un coup de tête pendant mes vacances, en feuilletant les livres présents sur ma liseuse. La couverture m’avait à l’époque interpellée, de même pour la quatrième de couverture. Un roman, une histoire, qui s’annonçait selon moi comme très prometteur. Pourtant, cela s’est avéré être une belle déception…

L’histoire commence avec Eva, jeune femme en marge de la société, de sa famille, de ses amis. Petit génie de l’informatique, hackeuse à ses heures perdues et férue de sciences, cette dernière s’évertue à se faire renvoyer des lycées dans lesquels elle étudie dès que la situation lui échappe ou s’envenime. C’est alors qu’elle découvre l’université de Sainte-Magdalen, université équipée de la pointe de la technologie proposant une formation scientifique très poussée. Une aubaine pour Eva, qui y décroche une place. Cependant, après quelques semaines, cette dernière est exposée à un mystérieux virus qui l’emmène aux portes de la mort.

A une autre époque, bien avant celle où vit Eva, en 152 après J.C précisément, Sethos Léontis lui, est le gladiateur le plus renommé des environs. Fort, intrépide, et invaincu depuis bien des combats, il tombe sous le charme de Livia, belle jeune femme issue de la noblesse. Mais à Londinium, un amour entre une jeune fille de bonne famille et un esclave est voué à l’échec. D’autant plus que Livia est promise à Cassius Malchus, l’un des hommes les plus influents de Londinuim. Au terme d’un terrible affrontement entre ces deux hommes, Sethos en ressort gravement blessé et atteint, lui aussi, par un mystérieux virus. Quel est ce virus et que provoque t-il? Quel lien uni notre beau gladiateur et notre talentueuse étudiante?

« Je fermai la porte du labo de bio et retournai devant l’écran. Cette histoire m’intriguait. Des cellules envahies ne disparaissaient pas comme ça! J’avais vu des cellules exploser mais il subsistait toujours des traces visibles, outre la bactérie ou le virus multiplié qui nageait plus loin pour envahir d’autres cellules. Jamais une évaporation totale comme celle-ci. […] Frustrée, je tournai le dos à l’écran et manquai de trébucher sur le coffret ouvert par terre du professeur Ambrose. J’y jetait un coup d’œil et m’aperçus qu’il n’avait rangé ni le tube à essais ni le compte gouttes. Ils étaient toujours sur la table à côté du microscope. Mon cœur se mit à battre très fort car ma décision était prise. »

L’intrigue en elle même semble plutôt intéressante, et je pense qu’elle le serait davantage si elle était un peu plus travaillée. On oscille ici entre le point de vue de Sethos et celui d’Eva, vivant tour à tour une partie de leurs existences, qui on l’espère, finiront par se rejoindre. Et c’est là qu’est mon principal souci… J’ai attendu, attendu, encore attendu… Bien trop longtemps à mon goût, sans savoir réellement où l’auteur souhaitait m’emmener. Et quand la rencontre tant attendue survient enfin, elle est sans saveur, presque fade. Le personnage de Seth est relativement attachant et c’est de loin celui que j’ai préféré. Eva, quant à elle, à provoqué l’effet inverse. Je l’ai trouvé sans réelle profondeur. Son apparente « fragilité » fini par être quelque peu agaçante à la longue. Même si j’ai bien compris que tout cela était en corrélation avec le mystérieux virus qu’elle a contracté, lire toutes les cinq pages qu’elle à un malaise devient légèrement redondant!! Le style reste assez simple, l’écriture plutôt fluide, ce qui aide à avancer dans le roman sans trop de difficultés malgré tout. Je trouve cependant que le tout manque cruellement d’approfondissement : l’intrigue, les personnages, les émotions,… Et cela est bien dommage car l’histoire de base est originale et aurait pu être beaucoup plus captivante.

Une histoire vraiment très très longue à commencer donc, honnêtement, il a fallu que je m’accroche un peu pour continuer cette lecture et ce n’est guère que dans les quelques derniers chapitres que j’ai trouvé un peu de plaisir avec ce roman. Derniers chapitres qui, bizarrement, m’ont donné envie de poursuivre avec le second tome! Qu’en sera t-il de ce deuxième opus? La suite dans une prochaine chronique…!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s