Confess, de Colleen Hoover

confess-734014-250-400L’histoire : Auburn Reed a des plans très précis pour l’avenir et ne laissera personne se mettre sur son chemin! Mais lorsqu’elle franchit la porte d’une galerie d’Art à Dallas pour un entretien qui la pousse vers Owen Gentry. L’énigmatique artiste semble avoir beaucoup de choses à cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser sa garde pour comprendre qu’elle risque bien plus gros qu’elle ne le pensait. Pour se construire, chacun devra tout confesser. Mais parfois, la vérité est plus douloureuse que le silence…

« Je ne sais pas combien de mensonges je lui ai dits, pourtant, ce n’est pas le genre de personne à qui j’ai envie de mentir. Mais je ne savais pas comment lui avouer la vérité. »

Ma note : 3.5/5

12833252_10209688542793634_1560329503_nMon avis : Etant fan de Colleen Hoover et ayant lu quasiment tous ses romans, impossible de faire l’impasse sur celui-ci! D’autant plus que le résumé de Confess me donnait grandement envie de le lire et que d’une manière générale, cette auteure est une valeur sûre. Malheureusement, je ne sais pas si j’attend maintenant trop de Mme Hoover, mais il ne représente pas le coup de cœur que j’attendais.

Ne vous méprenez pourtant pas! L’histoire d’Aubrun et Owen est une très belle histoire, touchante, et elle mérite tout de même largement d’être lue.

Auburn est une jeune femme que la vie n’a pas épargné. Dès le prologue, j’ai su que son vécu, sa vie passée et présente, son histoire dans sa globalité serait emprunte de douleur, de difficultés, mais aussi teintée de sensibilité, d’espoir et de force. Malgré la complexité de sa situation, elle essaie de se battre pour ce qui représente ce qu’elle a de plus cher au monde.

Au détour d’une rue, une galerie d’Art, et une proposition de travail. Auburn rencontre Owen Gentry, pour lequel elle éprouve une attirance immédiate et un sentiment inexplicable.

Mais Owen garde bien des secrets. Qui est-il? Quel est ce lien qui le lie à Auburn et dont lui seul semble en connaître l’origine? Que cache t-il réellement?  Beaucoup de mystère entoure notre bel artiste peintre…

Je dois dire que l’intrigue est très intéressante, et malgré tout assez prenante. Plus on avance dans le roman, plus l’on cherche à percer les secrets d’Owen et à savoir ce qu’il en est exactement. Et même si le dénouement n’est pas ce à quoi je m’attendais, tout est très bien pensé et l’histoire en elle-même est réellement très belle. De plus, ce que j’apprécie énormément avec Colleen Hoover, c’est que la majorité de ses romans ont un coté artistique et « interactif ». Je m’explique : dans Maybe Someday par exemple, le côté artistique développé est la musique, et pour nous faire ressentir un maximum les choses, l’auteur nous permet d’écouter réellement les chansons dont nous avons les paroles grâce à une bande sonore téléchargeable. Dans Confess, c’est la peinture qui est mise en avant, et Colleen Hoover nous permet de découvrir les toiles peintes par Owen. Et honnêtement, elles sont réellement magnifiques…! Cela ajoute un côté émotionnel qui apporte un vrai point positif au livre.

Je m’attendais à être transportée, à lire et à vivre quelque chose d’intense, surtout après avoir lu le prologue. Ce ne fut pas le cas, mais Confess est cependant un bon et beau roman, un agréable moment de lecture pour ma part.

Hopeless reste mon indétrônable coup de cœur, le premier roman de Colleen Hoover que j’ai lu, le meilleur pour moi, celui qui m’a le plus bouleversé. Peut être est-ce pour cela que j’attends désormais tellement de cette talentueuse auteure!

« Portant la main à sa poche arrière, il sort son portefeuille, redescend l’escalier et me tend son permis de conduire. Effectivement, il s’appelle aussi Mason. Owen Mason Gentry.
OMG. Oh My God…
J’ai un mal fou à ne pas éclater de rire en lui rendant la carte, alors je me couvre vite la bouche.
Il me jette un coup d’œil soupçonneux. »

« Il y a des gens qu’on rencontre, dont on fait la connaissance, et il y a ceux qu’on rencontre et qu’on connaissait déjà. Pour moi, Owen fait partie de la deuxième catégorie. Nos personnalités semblent se compléter, comme si on se connaissait depuis toujours. Jusqu’ici, je ne me rendais pas compte à quel point j’avais besoin de quelqu’un comme lui dans ma vie. Quelqu’un qui emplisse les trous que Lydia a percés dans mon amour-propre. »

Publicités

Une réflexion sur “Confess, de Colleen Hoover

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s